Découvertes

Le Nine Mile Canyon, une merveilleuse galerie d’art à ciel ouvert

Dans le choix du voyage, le Nine Mile Canyon est très peu connu. Pourtant, les passionnés d’art, d’histoires et de paléontologie s’y plairont sûrement. En effet, il raconte l’histoire de l’humanité depuis des lustres.

Présentation de la région

Le Nine Mile Canyon se situe dans l’Etat d’Utah. C’est dans le Sud-Ouest des Etats-Unis. Sa réputation est devancée par la ville de Salt Lake City, le parc des Arches et le Monument Valley. Pourtant, cet endroit est idéal pour passer des vacances ou effectuer des recherches historiques. La longueur de ce Canyon n’est pas de 9 miles, mais de 44 miles soit 60 km. L’endroit est peu fréquenté. En effet, peu de touristes savent son existence ou s’intéressent à ce qu’il renferme. Seuls les individus ou sociétés souhaitant exploiter les gaz naturels du canyon circulent dans la région.

Une longue histoire

Le plus incroyable est que le Nine Mile Canyon est le plus grand musées d’art. Vu le nombre de populations qui se sont succédées à l’Utah, chacune d’elle a laissé des traces. Que ce soit les Utes, les Anasazis ou les Fermonts, l’histoire de ces ethnies est consultable sur le canyon. On les appelle des pétroglyphes. Ces derniers renferment l’histoire des Hommes occupant la région entre l’an 400 et 1300. Cette dernière est illustrée sur des panneaux de grès par des pictogrammes. En visitant le Nine Mile Canyon, la vie des ancêtres amérindiens ne sera plus du tout un secret. La visite de cet endroit est sûrement le meilleur moyen de voyager dans le temps et voir le mode de vie durant la préhistoire. Même les pierres et les rochers ont leurs histoires avec les sculptures inscrites dessus. D’après les études, le Nine Mile Canyon se trouve sur un ruisseau sec. Cependant, les averses engendrent des crues qui deviendront aussi des monuments. Selon la légende, c’est de ces crues que les Indiens effectuaient leur surveillance.